Tout savoir sur les abreuvoirs pour porcs

L’abreuvoir permet d’apporter de l’eau fraîche et propre en permanence aux bétails. Il est adapté aux truies, aux verrats et porcelets. Les abreuvoirs sont conçus selon la morphologie de l’animal. Découvrez dans cet article l’abreuvoir pour porc.

Quelques modèles d’abreuvoirs porcins

Il y a trois grands types de distributeurs d’eau pour cochons. Il s’agit de l’abreuvoir en plastique, un modèle appelé Rapid Clean, l’abreuvoir en inox appelé acier inoxydable et l’abreuvoir en fonte. Le dernier est généralement utilisé dans les fermes agricoles. Les deux derniers beaucoup plus robustes sont adaptés à un élevage de moyenne à grande taille. L’alimentation en eau est en général automatique et le débit de la pipette est régulé. Pour en savoir plus, regardez ici. L’abreuvoir pour porc s’adapte à tous les stades physiologiques. La naissance du porcelet, la période post-sevrage et autres. Pour les petits porcs, il est préférable de choisir un abreuvoir avec vis goutte à goutte. Il est plus ergonomique. Il y a aussi des abreuvoirs destinés aux porcs à l’engraissement. Ils ont un bol en fonte, de grande contenance permettant d’assurer le maximum de confort aux animaux.

Où place-t-on l’abreuvoir pour porcs ?

Un des éléments indispensables à la croissance et à la vie des cochons est l’eau. Le distributeur d’eau doit donc être facile à utiliser pour les animaux où que ce soit. Fixé au mur du bâtiment, positionné à l’extérieur ou encore suspendu dans une porcherie. Il faut prévoir autant d’abreuvoirs porcins que vous pouvez en fonction surtout du nombre de porcs que vous avez dans votre élevage. Pour éviter le gel de l’eau à de fortes températures négatives, il faudra penser aux abreuvoirs antigel. L’usage peut détériorer et fragiliser cet accessoire. Il n’est ainsi pas obligatoire de changer entièrement le matériel, mais de changer l’élément en dysfonctionnement. Puisqu’il existe de ces accessoires en pièces détachées. C’est notamment le cas des sucettes d’abreuvement pour porcelets et post-sevrage. Ils permettent d’optimiser la consommation d’eau de l’élevage porcin.